vendredi 6 janvier 2012

Maître de jeu dans la vraie vie


Durant une partie de jeu de rôle, chaque joueur assume le rôle d'un personnage et dicte ses paroles et actions, chaque joueur à l'exception d'un joueur en particulier qui fait autorité car il est là pour permettre aux autres de jouer, le maître de jeu.

Le mois dernier je publiais un article intitulé "Level-up, jeu de rôle et progression personnelle" qui relatait comment je m'inspire des jeux de rôle pour mener ma vie, en m'inspirant des stratégies que l'on utilise en tant que joueur pour faire progresser son personnage. Je vais à présent m'intéresser dans une série d'articles au maitre de jeu en poursuivant ma réflexion afin de dégager les enseignements que l'on peut appliquer dans la vraie vie.

Le maître de jeu a en charge de jouer le Monde qui entoure les personnages des joueurs. Il doit jouer les personnages qui ne sont pas joués par des joueurs, mais aussi décrire les lieux, les ambiances et les situations. Son rôle est central et sa personnalité même influence beaucoup le style de jeu. Le maître de jeu prépare la partie et invite les joueurs à y participer. Il organise la session et donne le rythme et la parole aux joueurs. Il a le dernier mot sur les actions de chacun et il est le garant des règles mais il préfère parfois se fier à son bon sens plutôt que de les appliquer. Il est porteur d'une vision sur ce qui sera joué mais il ne sait pas du tout ce que les joueurs feront réellement. Un maître de jeu peut aussi avoir tendance à manipuler son groupe pour le faire aller la ou il le désire, pour de bonnes ou de mauvaises raisons, avec plus ou moins d'agrément de la part des joueurs. Le maître de jeu a ainsi le temps du jeu une forme d'autorité et de leadership sur les joueurs qui est un peu singulière.

Il y a bien des cas, hors du jeu de rôle, ou ce type d'autorité se retrouve, dès que l'on anime une réunion par exemple. Dans une association, chacun vient pour son propre plaisir mais accepte cependant qu'un cadre soit dessiné pour organiser les activités. Si ce cadre est trop strict ou trop dirigiste il bride les initiatives des membres de l'association, et si il est trop lâche il risque de décourager les personnes souhaitant s'impliquer. On peut assister par exemple à des discussions entre les membres de l'association qui n'aboutissent pas car personne n'a l'autonomie et l'autorité pour acter une position. Ce dernier point est important, avoir une organisation permet de faire éclore la créativité des participants en les canalisant tous dans un sens où les tiraillements sont effacés.

On retrouve dans les innovation games ce même besoin, ces sessions de jeu organisées pour permettre à un groupe de travailler efficacement sur un sujet difficile, expliciter une vision commune par exemple. Dans le cadre des serious games l'organisateur doit aussi proposer un cadre et laisser faire les participant, les laisser s'exprimer et interagir sans leur dicter leurs dires mais en les cadrant. Ainsi, ce type d'autorité représenté par le maître de jeu a aussi sa place en entreprise. Dans la méthode agile Scrum, on désigne un membre de l'équipe pour faciliter le travail du groupe, le Scrum Master. Je trouve que ce rôle est très similaire à celui de maître de jeu, il ne dicte pas leurs actes aux membres de l'équipe, laisse l'équipe faire ses choix, et parfois ses erreurs si il le juge utile, et en organisant les rituels il propose un cadre au travail de groupe. Le chef d'entreprise porte la vision de l'entreprise et les contraintes que représentent les engagements pris au nom de celle-ci. In fine, le chef d'entreprise peut en partie avoir ce type d'autorité, laissant l'autonomie à ses équipes d'être force de propositions et d'actions tant que ceux-ci respectent un minimum de règles pré-établies dont il est le garant.

Je serais curieux de connaitre votre expérience sur le sujet. Dans quel cadre vous êtes vous comporté comme un maître de jeu pour améliorer l'émulation d'un groupe ?

Ceci est le point de départ de ma réflexion, je vais par la suite évoquer plus en détails les différents aspects et les similitudes que je trouve utile.
crédit image : innovation game, derived from HGruber under CC.

1 commentaire:

  1. Merci Stéphane, je ne connais pas les jeux de roles, mais comme tu as la bonne idée d'expliquer ce qu'il faut savoir ca devient explicatif et ca aide même à comprendre le message.

    L'intérêt des jeux en général c'est bien de constituer un mini-monde ou on peut expérimenter sans conséquences graves ; d'après ton billet j'ai le sentiment que les jeux de rôle par exemple permettent d'apprendre des notions de dynamique de groupe qui autrement peuvent prendre plus de temps ou d'audace pour comprendre ou même rencontrer.

    Bilan: encore un bon post!

    RépondreSupprimer