jeudi 26 janvier 2012

Maître de jeu, un chef qui privilégie l'esprit des règles


Les jeux de rôle viennent avec une collections de dés étranges, comportant jusqu'à 20 faces, qui sont utilisés pour mettre en oeuvre les règles d'un système de jeu. Les règles sont un support pour les décisions. Pour les joueurs, elles permettent de juger les chances de leurs personnages de réaliser une action. Pour le maître de jeu, les règles permettent de trancher le résultat des actions en se basant sur un arbitraire qui n'est pas son seul jugement mais une règle commune. Les règles sont un élément de cohérence que le maître de jeu doit assurer, mais il y a cependant plusieurs façons de le faire.

Le maître de jeu peut appliquer la règle de manière rigoriste, en jouant la règle à tous coups, y compris quand cela a pour effet de rendre moins intéressant ou agréable le jeu. Si par exemple un joueur a une bonne idée,  enquête de la bonne façon au bon endroit et malgré tout rate à cause d'un manque de chance un indice majeur qui permettrait de faire significativement avancer la partie, un maître de jeu rigoriste va laisser les joueurs se dépêtrer, même si cela entraine un moment moins intéressant. Certains joueurs aiment ce style car la règle est claire et cela leur permet de se sentir plus libres car les résultats de leurs actes dépendent moins de l'interprétation du maître de jeu. Pour eux, si la règle est dure, la victoire n'en est que plus belle. En fait, je connais assez peu de joueurs dans ce cas.

Le maître de jeu peut choisir de souvent appliquer la règle mais parfois y faire entorse. Il peut le faire par ce qu'il considère que sa décision est plus cohérente avec l'univers joué que la règle, que celle-ci est faillible pour certains cas et qu'il est de son rôle de la corriger. Il peut aussi le faire car il considère son jugement plus intéressant pour le jeu. Il biaise alors la règle en conscience afin d'assurer au groupe un meilleur moment, plaçant le système de jeu comme un outil et pas comme une contrainte absolue.

Le maître de jeu peut aussi considérer les règles avec une certaine distance, et utiliser le système comme un élément d'ambiance, littéralement pour faire du bruit avec les dés derrière l'écran. Le jeu pour le maître de jeu qui fait ce choix consiste à continuer à utiliser les règles mais à en interpréter les résultats en se laissant le choix d'arbitrer sur tout. Dans ce dernier cas il prend le risque de ne pas sembler juste, d'irriter certains joueurs qui auraient accepté l'arbitraire de la règle mais pas celui de la décision d'autorité.

Entre deux scénarios, le maître de jeu peut créer et changer les règles afin de les adapter, pour par exemple les rendre plus précises ou plus fluides à mettre en oeuvre. Un jeu de rôle est un loisir et sa pratique doit être amusante, c'est une valeur commune partagée par les joueurs et le maître de jeu. Les règles sont au service de la cohérence avec l'univers joué et de cette valeur commune. Ces deux points forment l'esprit des règles.

Règlement intérieur, processus, workflow, nous vivons entourés de règles. Celles-ci nous facilitent la vie car elle nous offrent une méthode pour agir, ou elles nous encombrent lorsqu'elles se dressent entre nous et nos buts. Les règles ne peuvent pas servir continûment les intérêts de chacun, permettre de gagner à tous les coups, cela ne peut pas être leur but. Les règles ne sont bonnes que lorsqu'elles servent l'intérêt commun et des valeurs communes. On peut ainsi les changer afin de les améliorer, ou bien faire le choix de ne pas les appliquer ponctuellement lorsqu'on juge que cela serait idiot, cela ne servirait pas l'intérêt commun, cela serait en contravention avec les valeurs communes ou que cela entrainerait un trop gros préjudice à un participant. Cette logique d'exception pour adapter la règle aux personnes peut être mise en parallèle avec le principe agile voulant que l'on privilégie les individus et les interactions sur les processus et les outils. Ce qui compte n'est alors pas de respecter la règle à la lettre mais de garder en tête et privilégier l'esprit de la règle.

A lire ou à relire :
crédit photo : © CHRISCB PHOTOGRAPHIE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire