jeudi 23 février 2012

Le Grog et la communauté des rôlistes


Le Grog, ou Guide du Rôliste Galactique, est l'un des sites français consacrés aux jeux de rôle les plus vivaces et les plus emblématiques. J'ai rejoins cette association il y a maintenant plusieurs années et je vais en 2012 être plus actif afin de renforcer son lien avec la communauté des rôlistes.

J'ai découvert les jeux de rôle en 1986 (hé hé) avec la revue Chroniques d'Outre Monde, numéro 6 spécial initiation, qui présentait sur une vingtaine de pages un Panorama de 180 jeux de rôle. Pour chaque jeu, ils avaient fait une petite fiche signalétique et un paragraphe de description. C'était bien vu. J'ignore si la bande de potes qui a fondé le Grog en 2000 connaissaient ce panorama.

Le Grog est une encyclopédie des jeux de rôle, de tous les jeux de rôle publiés ou que ce soit sur Terre, rien que cela. C'est un bien beau vaisseau galactique. A l'heure où j'écris ce billet, le Grog comporte 950 jeux pro, 423 jeux amateurs et surtout 9866 ouvrages, c'est à dire livres ou boites de jeu. Chaque ouvrage, que cela soit un jeu ou un supplément de jeu, est méticuleusement référencé et décrit, rangé dans sa gamme, classé, de la belle oeuvre. Le Grog fait maintenant référence et accueille des dizaines de milliers de visiteurs chaque mois.

Le Grog est un navire et tous ceux qui y contribuent forment son équipage. L'ambiance est conviviale et virile, par ce que ficher tous les jeux qui sortent dans le monde c'est un peu comme naviguer en pleine tempête. Les matelots se cotisent pour payer son port d'attache. Ils écrivent des fiches de leurs dernières acquisitions ou de vieux ouvrages perdus qu'eux seul possèdent encore. Ils participent à faire jouer dans des conventions et des salons où le navire fait souvent escale. Les meilleurs d'entre eux, les tatoués, deviennent sous-off', ils relisent tout ce qui à été fiché afin d'éviter que le Grog ne frôle un récif, il saisissent le fouet. Les officiers quant à eux forment la passerelle. Ils regardent au loin, pilotent le navire et donnent la cadence, mais on les rencontre aussi tout le temps dans les cales poussant les moteurs ou sur le pont créant des articles et des fiches.

Tout ce petit monde de volontaires ne chôme pas... mais il faut bien avouer qu'il est difficile de rejoindre un navire dans la tempête. La qualité attendue pour publier une fiche est impressionnante, beaucoup d'apprentis passent par la planche pour quitter le navire, ou le regarde passer en rêvant sans oser le rejoindre.

Je parle là d'une association de jeux de rôle mais cela ressemble beaucoup aux problématiques rencontrées par des projets Open Source, et cela je connais bien. Depuis une excellente présentation à laquelle j'ai assisté en Septembre 2011, je mûris l'idée de m'inspirer des meilleurs pratiques des projets Open Source pour de renforcer ce lien communautaire. Dernièrement, à FOSDEM, de nouveaux retours d'expériences ont renforcé ma conviction. J'ai dans l'idée de m'inspirer des Pull Requests, de Bug Squashing Parties, des Code Retreats pour dynamiser ce lien. J'ai surtout envie de faciliter l'entrée de nouveaux contributeurs dans le Grog, à tous les niveaux. J'ai décidé cette année de faire un pas en avant et de favoriser le lien communautaire entre le Grog et les rôlistes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire